L’arpenteur-géomètre

Profession : Arpenteur-Géomètre

Caroline Huard, arpenteure-géomètre, diplômée du baccalauréat en sciences géomatiques de l’Université Laval parle de sa passion, de sa profession et de son travail chez Ecce Terra, une firme d’arpenteurs-géomètres.

Source : Université Laval – Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

L’été, tu les as sûrement déjà vus, l’œil collé à la lentille de leur station totale, en train de faire des relevés : ce sont les arpenteurs-géomètres.
Comme tu as pu le constater en visionnant la vidéo, les arpenteurs-géomètres doivent cumuler plusieurs compétences :

  • Des compétences pratiques, comme le travail de terrain des techniciens
  • Des compétences professionnelles, comme les connaissances en droit des arpenteurs-géomètres
  • Des compétences techniques, comme la maîtrise de différents outils — station totale ou récepteur GPS, par exemple

Si tu décides de devenir technicien en arpentage ou arpenteur-géomètre, tu auras donc l’embarras du choix quand viendra le temps de choisir une spécialité : arpentage foncier, cartographie, aménagement du territoire, hydrographie et arpentage de précision, ou microgéodésie.
Et où trouver un emploi? Ils sont nombreux à travailler dans des bureaux privés d’arpenteurs-géomètres.

L’arpentage foncier

Souvent aidé par des techniciens, l’arpenteur-géomètre est responsable des opérations de levés, de recherche et d’analyse pour une propriété foncière, qu’elle soit privée ou publique :

  • Il établit la limite précise entre deux propriétés contiguës lorsqu’il y a contestation de la part des propriétaires. Il définit cette limite d’une manière permanente grâce au bornage.
  • Il délivre un certificat qui donne « l’état de santé » d’une propriété en examinant ses titres de propriété, son cadastre, ainsi que les lois et règlements pouvant l’affecter. Ce certificat est appelé « certificat de localisation ». Il est habituellement nécessaire lorsqu’une personne achète ou vend un immeuble.
  • Il détermine sur le terrain la position de futures constructions. À l’issue de cette opération, l’arpenteur-géomètre délivre un « certificat d’implantation » qui confirme par écrit que l’implantation a bien été faite.

La cartographie

Le cartographe produit et trace avec beaucoup de précision différents types de cartes servant à identifier un territoire. Ces cartes peuvent être :

  • urbaines (plan des rues)
  • topographiques (relief d’un lieu)
  • cadastrales (découpage d’un territoire en propriétés foncières)
  • d’exploitation forestière
  • d’utilisation du sol

Bref, qui dit carte, dit cartographe!

L’aménagement du territoire

Les techniciens en arpentage et les arpenteurs-géomètres qui se spécialisent dans l’aménagement du territoire sont de véritables hommes et femmes-orchestre. Ce sont eux qui :

  • font les relevés
  • effectuent les recherches cadastrales
  • analysent les titres
  • préparent les cartes et les plans permettant d’illustrer efficacement les éléments du schéma d’aménagement du territoire, par exemple :
    • les zones d’urbanisation
    • les zones agricoles
    • les zones inondables
    • les grandes affectations du territoire
    • les structures du transport local et régional

L’hydrographie

Avec l’hydrographie, on délaisse la terre ferme pour sauter dans l’eau! En effet, l’hydrographie mesure et décrit les profondeurs des étendues d’eau qui couvrent la terre et les représente sur une carte.
En pratique, l’hydrographe devra donc :

  • recueillir et assembler les données de sondes comme le sonar
  • positionner les bouées et les aides à la navigation sur des cartes marines ou bathymétriques. Et tout le monde profite de son travail, la navigation commerciale comme la navigation de plaisance.
  • faire les observations bathymétriques sur des cours d’eau pour délimiter le territoire ou pour planifier des travaux de construction tels que des ponts et des barrages
  • positionner des bandes de protection riveraines et des zones inondables

L’arpentage de précision (microgéodésie)

La microgéodésie regroupe les opérations, les méthodes et les instruments utilisés pour les travaux de très grande précision.
En clair, grâce à la microgéodésie, tu peux :

  • étudier les déformations de structures comme les ponts et les barrages
  • faire des alignements de précision, par exemple lors d’installation de chaînes de montage
  • implanter de la machinerie industrielle
  • homologuer des installations sportives, par exemple s’assurer que la longueur des couloirs de natation dans une piscine olympique ou les dimensions de pistes d’athlétisme sont conformes
  • Les spécialistes de la microgéodésie ne s’ennuient pas : ils travaillent dans des domaines aussi variés que les pâtes et papiers, l’aéronautique, les alumineries, les aciéries, les pétrolières et l’automobile!

Tu te cherches encore ?

DEP en arpentage, DEC en technologie de la géomatique, baccalauréat en géomatique et même maîtrise ou doctorat. Trouve la formation
qui te convient et positionne-toi pour un avenir durable !

Partenaires